Home Actualité Projet éolien entre Ehein et Saint - Séverin : le retour !

Projet éolien entre Ehein et Saint - Séverin : le retour !

par admin 27 juin 2018 0 commentaire
Projet éolien entre Ehein et Saint - Séverin : le retour !

Les projets éoliens sur Nandrin ont le vent en poupe et ce n’est certainement pas par hasard.

Après les communes de Tinlot, Modave, Clavier et Ouffet, la commune de Nandrin se voit concernée par une nouvelle demande de permis relatif à l’implantation de 5 éoliennes situées à proximité de la RN63.

Le parc éolien sera situé entre Ehein et Saint-Séverin à 830 mètres des habitations du fond de El Rowe et à 1400 mètres de la place dudit village, à 890 mètres du Parc de la Gotte et à 1010 mètres du Bois de la Croix claire. Bon nombre des habitations situées dans ces zones seront fortement impactées dès que les vents seront défavorables. En effet, l’auteur de projet estime que le niveau des nuisances sonores dans certaines de ces zones pourrait osciller entre 35 et 40 décibels.

Il est à noter que ces niveaux sont généralement sous-évalués par les promoteurs qui se réfèrent aux données techniques fournies par les constructeurs. Le prix d’une éolienne étant notamment lié à sa qualité, plus un parc éolien sera respectueux de son environnement, moins il sera rentable à ses actionnaires.

Afin de garantir aux Nandrinois la préservation de la qualité de leur cadre de vie par le respect des normes actuelles, nous avons inscrit un point à l’ordre du jour du conseil communal du 20 février 2013 proposant l’élaboration d’un cadre éolien communal. Il s’agissait de mettre en place un dispositif préventif qui puisse devenir répressif le cas échéant, à l’image de ce qui se fait aux alentours de certains aéroports. Le groupe PS-cdH-écolo « Expression commune(s) » s’y est opposé, soutenu en cela par l’abstention des membres du groupe « Tous Ensemble ». Dans la foulée, ces groupes ont voté en 2017 favorablement au programme « Pollec 2 » proposant l’implantation de 12 éoliennes d’ici 2030 sur le territoire de Nandrin-Tinlot-Modave et de plus du double d’ici 2060.

Le dossier éolien est un dossier qui divise. Certains y voient une alternative aux énergies fossiles et nucléaire. Des programmes ou des conventions, telles que « Pollec 2 » fixent des objectifs en termes de production d’énergie renouvelable sur des portions de territoires déterminées. Les scénarios envisagés attribuent près de 90 % de cette production au secteur éolien. Acquiescer de tels programmes ou de telles conventions revient à émettre un accord de principe favorable quant au développement de projets éoliens sur les territoires concernés. Nous nous y sommes opposés pour plusieurs raisons :

  • Les normes actuelles en matière de rejets sonores produits par les éoliennes étant assez permissives, leur stricte application doit être assurée pour garantir aux citoyens une qualité de vie satisfaisante. Actuellement ce n’est pas le cas.
  • Nos tentatives de mise en place d’un système garantissant à la population nandrinoise une telle qualité de vie ont été avortées par la majorité.
  • Les communes rurales ne sont pas destinées à devenir les poubelles environnementales des grandes agglomérations. La transition énergétique doit se faire dans le respect de tous et l’augmentation de la qualité de vie dans les espaces urbains ne doit pas se faire au détriment de celle des habitants résidant en milieu rural.

En tout état de cause et dans le prolongement des actes que nous avons posés lors de cette législature, apporter une solution qui soit respectueuse des attentes et des préoccupations de l’ensemble des Nandrinois par rapport à la question éolienne restera une de nos priorités lors de la prochaine législature.

 

Related Articles

Laissez un commentaire