La liste de Jeannick Piron dérange-t-elle le paysage politique nandrinois?

La tête de liste de Pour Nandrin s’interroge.

Pour déposer sa liste, elle devait obtenir, soit la signature de deux élus, soit la signature de 30 citoyens.

Puisque Marc Evrard la rejoignait sur sa liste, il ne lui manquait que le paraphe d’un seul élu. Elle s’est donc adressée à Guy Brassel, actuel élu sur la liste OSER et qui a rejoint le groupe Expressions communes.

«Il m’avait donné un accord verbal.

Et puis, il m’a dit qu’Expressions communes lui avait imposé de ne pas me fournir la signature.»

Du côté d’Expressions communes, à demi-mot, Claude Laffineuse confirme que Jeannick Piron dérange.

Mais peut-être pas comme elle l’entend. Si le groupe, reprenant les candidats PS de la majorité et ceux de l’opposition OSER, n’a pas apporté cette signature, c’est parce qu’il n’accepte pas la manière de fonctionner de la tête de liste Pour Nandrin.

«Nous trouvons qu’il y a une exploitation du blog sur Nandrin pour promotionner sa liste. De ce côté, nous estimons qu’il y a un souci», précise Claude Laffineuse.

Quel blog évoque-t-il? Celui que Jeannick Piron anime sous l’enseigne du journal la Meuse.

«C’est pour le moins surprenant, regrette-t-il. Il y a des comportements qui posent question. Dont celui d’être ‘journaliste-blogueuse’ et de relater des événements sur Nandrin.»

Expressions communes regrette aussi que Jeannick Piron ait demandé à un des co-listiers d’aller chercher cette signature auprès des candidats écolos du groupe. «Pourquoi ne pas s’être adressé directement à Expressions communes? Pour nous, il y a trop d’ambiguïtés dans sa démarche.»

Article de Emmanuel Huet